La parodontologie est une spécialité de la dentisterie qui a pour but de remédier aux infections et aux anomalies qui affectent les zones voisines de la dent, c’est-à-dire l’os qui la soutient, la gencive et les ligaments. On parle de gingivite lorsque seule la gencive est infectée, et l’on parle de parodontite si l’infection atteint les tissus profonds, quand l’os alvéolaire est abîmé par exemple.

Le spécialiste en parodontologie s’occupe d’anticiper, d’identifier et de soigner les maladies de la gencive et du parodonte. Les premières évolutions de ces pathologies ne sont pas toujours apparentes et douloureuses, et c’est pourquoi les consultations préventives sont nécessaires. Au moins trois fois l’année, préconisent les dentistes.

Lorsque la gencive est touchée par l’inflammation, un espace se creuse entre la dent et le tissu gingival : c’est que l’on appelle les poches d’approfondissement. Le dentiste chirurgien mesure l’intervalle de cet espace au moyen d’une sonde, pour effectuer son diagnostic. Une radiographie ultérieure permet d’observer si le niveau osseux, sous la gencive, n’a pas été diminué par le progrès de l’infection.

Une fois l’examen réalisé, une solution adaptée est proposée au patient, selon le type et la gravité du mal. Cependant le parodontiste ne se borne pas exactement à soigner la gingivite et la parodontite en chassant les bactéries. Dans les cas de maladie avancée, quand le tissu osseux est très abîmé, il peut insérer des racines artificielles dans l’os alvéolaire – il s’agit d’une greffe osseuse – afin d’assurer le travail d’implantation, si cela est nécessaire.

Comment reconnaître les symptômes de la parodontite ? Le premier effet discernable, c'est l’étiolement de la gencive : elle s’enfle, devient fragile et sensible. C’est néanmoins un état de choses auquel il est simple de remédier, par un redoublement d’effort d’hygiène bucco-dentaire, et une consultation chez un parodontiste. Le saignement, la mobilité des dents, un épanchement de pus entre la dent et la gencive, une mauvaise haleine chronique sont des signes qui doivent alerter.

Et surtout il faut éviter que la plaque dentaire s’épaississe, au risque de voir s’ajouter d’autres symptômes plus difficiles à traiter.

Si elle gagne du terrain, la tartre dentaire pénètre la gencive et l’empoisonne. Une inflammation grave se produit, qui peut entraîner la destruction des fibres dans le voisinage de la dent.

Pour prévenir les maladies parodontales, le plus important est de veiller à entretenir une bonne hygiène dentaire, et d’effectuer deux ou trois détartrage par an.