Qu’est-ce que la fracture dentaire ?

La fracture dentaire est une lésion d’une ou de plusieurs dents causée par un choc. Il s’agit donc d’un traumatisme dentaire. Les enfants et les adolescents sont les plus touchés par la fracture des dents. Souvent, un tel traumatisme dentaire touche les dents centrales car elles sont plus exposées. En effet, les prémolaires ou encore les molaires sont rarement atteintes car elles se trouvent à l’arrière de la bouche, donc elles sont mieux protégées. Dans la plupart des cas, et selon l’état de la dent, une fracture nécessite une urgence dentaire. Par ailleurs, les lésions dues à la fracture dentaire peut concerner d’autres parties de la bouche : les éléments de soutien de la dent (l’os et gencives), les muqueuses buccales (lèvres et joues), ou encore la langue.

Détecter la fracture dentaire

Lors d’une fracture dentaire il se produit une perte visible d’une partie de la dent dont la taille varie en fonction du choc. Cependant, il existe différentes fractures dentaires. Elle peut concerner l’émail dentaire, la couronne, touchant ainsi la dentine ou encore la pulpe. Plus la fracture est proche de la pulpe et plus la douleur ressentie serait intense. Dans le cas où la fracture dentaire touche la dentine, une douleur peut surgir lors de la mastication mais aussi si on expose la dent au chaud ou au froid. De plus, même la racine de la dent peut faire l’objet d’une fracture. Celle-ci se traduit par une douleur sourde et continue. Dans tous les cas, il est urgent de consulter un dentiste afin de minimiser les conséquences.

Les premiers gestes

Lors de la fracture d’un bout de dent le premier geste à avoir est de récupérer le morceau de la dent, et de le conserver, idéalement dans la bouche, en attendant de se rendre chez le dentiste. Si la dent est entièrement arrachée, il faut également la récupérer et la garder dans la bouche, dans du lait ou encore dans un sérum physiologique. Il est déconseillé de mettre une dent dans du papier ou dans de l’eau car cela pourrait détruire les cellules pulpaires qui sont indispensables à la préservation de la dent.

Le rôle du dentiste

Le dentiste agit selon la nature de la fracture. En effet, si la pulpe n’est pas touchée par la fracture dentaire, la dent est reconstituée grâce à un composite. Le dentiste pourra également dans ce cas recoller le morceau de la dent. D’où l’intérêt de conserver le morceau après le choc. En revanche, si la pulpe est touchée, le dentiste devra la protéger à travers un coiffage, le temps de procéder à la restauration de la dent fracturée. Parfois, la dent devrait même être dévitalisée. Mais si la racine de la dent été atteinte, le dentiste devra tout simplement extraire la dent. Dans ce cas, le patient aura le choix entre l’implant (une racine artificielle avec une couronne sur le dessus), le bridge (une couronne sans racine qui repose sur les deux dents adjacentes) ou l’appareil amovible maintenu par une plaque en métal.