Le ronflement est un symptôme assez courant et touche environ une femme enceinte sur trois, même si vous n'avez jamais ronflé auparavant.

Le ronflement commence souvent au cours du deuxième trimestre, lorsque les hormones de grossesse commencent à provoquer une congestion nasale. Malheureusement, le ronflement et la congestion ont tendance à s'aggraver à mesure que la grossesse avance.

Causes du ronflement pendant la grossesse

Les causes les plus probables du ronflement sont des niveaux élevés d'œstrogènes et de progestérone qui provoquent l'ouverture des vaisseaux sanguins dans le nez et le gonflement des muqueuses, ce qui entraîne une congestion nasale qui augmente en position couchée.

Il existe également un lien entre le poids avant la grossesse et le ronflement. Plus l'IMC avant la conception est élevé, plus vous êtes susceptible de ronfler. Cela est dû au poids supplémentaire autour des tissus mous du cou, qui rétrécit les voies respiratoires et affecte la façon dont vous respirez pendant le sommeil, ce qui peut entraîner des ronflements.

Dans certains cas, le ronflement peut être un signe de diabète gestationnel ou être lié à une apnée du sommeil. L'apnée du sommeil pouvant augmenter le risque de complications, comme la prééclampsie, il est particulièrement important d'informer votre médecin si vous ronflez plus que d'habitude.

Prévenir le ronflement pendant la grossesse

Il existe un certain nombre de directives qui peuvent aider à prévenir les ronflements pendant la grossesse, comme l'utilisation d'un humidificateur la nuit, l'essai de dormir sur le côté, de préférence sur le côté gauche, car cela améliore la circulation, le fait de dormir avec plusieurs oreillers de façon à ce que votre tête soit légèrement surélevée, et la surveillance de votre apport calorique pendant la grossesse pour vous assurer que le poids supplémentaire ne contribue pas aux ronflements.