Le développement du coronavirus au Maroc peut connaître une rapide évolution. Si la transmission communautaire demeure encore faible, des mesures de plus en plus importantes sont entreprises par les autorités marocaines. Et les recommandations sont bien sûr fondées sur des informations qui surviennent quotidiennement.

À l'heure actuelle, la meilleure protection pour le professionnel dentaire est une sensibilisation accrue, l'évitement de tout contact inutile avec des patients susceptibles d'être atteints de coronavirus, l'utilisation d'équipements de protection individuelle appropriés, et une attention accrue à l'hygiène personnelle.

 

Risque pour le professionnel des soins dentaires

Malheureusement les professionnels de santé sont par leur fonction directement exposés à l’épidémie. Mais grâce à une sensibilisation accrue et à l'adoption uniforme d'équipements de protection individuelle, le risque sera largement amoindri.

Le professionnel de la santé dentaire est particulièrement à risque, en raison du contact étroit avec le patient et du risque d'exposition au sang, à la salive et aux gouttelettes.

Les recommandations préventives à l’endroit des professionnels de la santé sont nombreuses et accessibles grâce à la sensibilisation mondiale à ce sujet. La différence la plus importante entre le professionnel médical et le professionnel dentaire dans la situation actuelle est que la plupart des consultations dentaires peuvent être reportées à une date ultérieure, tandis que le professionnel médical est obligé de voir les patients lorsqu'ils sont malades.

A la veille de la visite prévue, les dentistes pourraient demander au personnel de bureau de s’enquérir de l’état de santé du patient. Si celui-ci présente un ou plusieurs symptômes du COVID-19 (fièvre, toux, écoulement nasal, maux de gorge, etc.), et qu’il voyagé à l’étranger ce dernier mois dans les zones significativement touchées par l’infection, il est préférable qu’il s’abstienne de consulter et qu’il reporte le rendez-vous.

 

 

 

Mesures hygiéniques

 

À l'arrivée du patient, une désinfection hygiénique de la main, et un frottement de plus de vingt secondes, sont des gestes hautement recommandés. Un questionnaire destiné au patient, et qui renseignerait sur son état de santé et ses éventuels récents voyages serait souhaitable. Bien que ce soit contraignant pour le personnel et le patient, ce sont des mesures profitables à tous.

Il est important de souligner que malgré toutes ces précautions, un patient infecté peut toujours passer au travers des mailles. Il est donc d'autant plus important de se prémunir le mieux qu’on peut.

Une attention particulière doit être accordée à la bonne hygiène des mains. Il s’agit de la mesure de protection la plus importante pour le dentiste aussi bien que pour le personnel.

La ventilation du cabinet est un paramètre à ne pas négliger. Et, d’ans l'idéal, une purification d'air de la salle d'opération 6 fois par heure, pendant les heures de fonctionnement permettrait de minimiser les problèmes d'exposition excessive.

Cela peut ne pas être pratique dans les circonstances données, mais le système de ventilation doit être optimisé dans la mesure du possible.

Comme le coronavirus peut rester en vie sur des surfaces pendant plus de 24 heures, il est important de garder toutes les surfaces propres et aseptisées. Bien que cela concerne la salle d'attente, la salle de bain et la réception, il est particulièrement important de désinfecter tout le cabinet aussi souvent que possible.

Les recommandations présentées sont évidemment susceptibles d'être modifiées au fur et à mesure de l'évolution du scénario clinique. Cependant, elles constituent certainement des pierres angulaires raisonnables pour aider les professionnels du secteur dentaire à officier en ces temps troubles.