En fait, il existe très peu d'informations professionnelles et précises sur les techniques endodontiques. Chaque dentiste devrait savoir qu'il s'agit de l'une des interventions les plus complexes qui existent dans le domaine de la dentisterie. Ce qui rend indispensable une formation spécifique à leurs techniques.

 

Qu'est-ce que l'endodontie ?

 

L'endodontie, également connue sous le nom de traitement de canal, est une procédure au cours de laquelle le dentiste retire la pulpe de la dent. Elle peut être partiellement ou totalement supprimée selon l'état du patient.

La pulpe est la partie interne de la dent et est composée de tissus mous qui contiennent les nerfs et les vaisseaux sanguins. La cavité pulpaire est située à l'intérieur de la couronne et c'est là que se trouve la pulpe dentaire. Tandis que dans la racine de la dent se trouve le canal radiculaire qui relie la mâchoire à l'os.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un traitement de canal doit être effectué. La cause la plus fréquente est l'infection et l'inflammation de la pulpe qui peut entraîner une nécrose de celle-ci. Cette nécrose peut entraîner une carie dentaire, ce qui rend nécessaire la réalisation de cette procédure.

 

Cependant, d'autres événements ou causes peuvent créer le besoin d'endodontie.

-        Traumatismes et coups dus à un accident ou à une chute qui nuisent à une bonne santé dentaire.

-        L'usure, l'érosion et l'abrasion des dents. Cela peut être dû à l'âge du patient ou au frottement qui se produit sur les dents en raison de la composition et de la position des dents.

-        Soumission aux traitements de restauration et aux matériaux utilisés. Il est certain que certains traitements peuvent endommager la pulpe dentaire s'ils ne sont pas effectués correctement. Il est donc toujours nécessaire de se mettre entre les mains de professionnels bien formés qui offrent des garanties de bon service et des connaissances et formations approfondies.

Étapes à suivre pour effectuer un traitement de canal

La réalisation d'une endodontie nécessite une étude préalable pour déterminer que c'est le traitement dont le patient a besoin. Et, par la suite, elle devra être réalisée avec la plus grande prudence et le plus grand soin. Tout cela permettra de s'assurer que le travail du dentiste est effectué correctement.

C'est la première étape avant que le patient ne soit traité. Pour ce faire, une série de tests sont effectués pour déterminer l'état du nerf.

 

Le diagnostic précis est le premier test nécessaire, il s’agit d’une radiographie qui nous permet d'observer l'état des dents. Pour connaître l'étendue de la cavité ou de la fracture, pour savoir si le nerf est touché et s'il a atteint la racine.

 

Ensuite, si la radiographie laisse un doute, la vitalité de la dent sera évaluée. Une réaction anormale aux changements de température déterminera le point où la dent est affectée. De cette façon, il sera possible de savoir si un traitement de canal est nécessaire ou si une intervention plus conservatrice est suffisante.

 

Une fois que le traitement endodontique est jugé nécessaire, le patient est anesthésié et le canal radiculaire est ouvert. Cela sera fait sans exception. La dent est ensuite complètement isolée au moyen d'une digue en latex.

 

L'étape suivante consiste à déterminer la longueur de travail à l'aide du localisateur apical et à préparer les canaux radiculaires. Les canaux radiculaires sont nettoyés et façonnés pour les rendre plus efficaces.

 

Ces canaux sont ensuite limés et irrigués avec des désinfectants. Et enfin, lorsque toute la procédure est terminée, l'obturation tridimensionnelle des canaux est réalisée.

 

Types d'endodontie

Dans la pratique de ce traitement, il en existe plusieurs types selon le nombre de canaux à sceller et la technique utilisée.

 

-        Multi-radiculaire

Les canaux multi-radiculaires sont ceux dans lesquels le professionnel devra sceller plus d'un canal. Normalement, les dents ont une seule racine ou plus dans le cas des molaires. Et, en règle générale, chaque racine n'a qu'un seul canal.

Cependant, dans certains cas, il y a des racines avec deux canaux. Dans les cas où cela se produit, il s'agit d'un traitement de canal à racines multiples.

 

Uni-radiculaire

Dans ce type d'intervention, le spécialiste n'aura à sceller qu'un seul canal par racine. C'est pourquoi il est appelé uni-radiculaire. Qu'elle soit effectuée sur une incisive ou une molaire, il n'y aura qu'un seul canal par racine.

 

-        Molaire

Bien qu'il soit plus courant que chaque racine n'ait qu'un seul canal, il peut arriver qu'elle en ait deux. Pour cette raison, et compte tenu de la complexité de ce type d'intervention, elle est considérée comme un type d'endodontie.

 

-        Rotative

L'endodontie rotative fait référence au système avec lequel le patient intervient. Ce système offre de nombreux avantages, c'est pourquoi il est le plus utilisé aujourd'hui.

La première chose qui le distingue est la réduction du temps de travail des canaux et l'amélioration du nettoyage du canal radiculaire. Elle permet également une meilleure obturation des canaux et améliore la pénétration des instruments à main. Ainsi, c'est le type d'endodontie en termes de système qui est le plus couramment pratiqué.