Il existe de nombreuses causes pouvant conduire à l'extraction d'une dent. Les dents cassées avec des fractures, les problèmes parodontaux avancés peuvent nécessiter une extraction, ainsi que les dents gravement détruites par des caries qui ne peuvent être traitées.

Les dents encombrées et sans espace dans la bouche peuvent également nécessiter une extraction pour des indications orthodontiques. Dans d'autres cas, ce traitement peut être indiqué pour des raisons de prévention des complications éventuelles qui peuvent survenir. L'extraction préventive de dents la plus courante est celle des dents de sagesse.

Mondentiste.ma vous vous explique les causes qui conduisent à l'extraction d'une dent et ce que vous devez faire pour que la zone guérisse correctement.

Qu'est-ce qu'une extraction dentaire ?

L'extraction dentaire est le traitement dentaire qui consiste à enlever une dent qui ne peut être restaurée. Il est également très important de remplacer les dents qui doivent être enlevées et de réhabiliter l'espace édenté. La meilleure solution pour remplacer une dent perdue est la pose d'implants dentaires.

Est-ce douloureux ?

Dans la plupart des cas, vous ne ressentez pas de douleur lors de l'extraction d'une dent. Avant l'extraction d'une dent, le dentiste place un anesthésique local pour engourdir la zone, de sorte que vous ne devriez normalement pas ressentir de douleur.

Cependant, vous sentirez une pression et que la zone est touchée. En d'autres termes, vous ressentirez une force et une pression. Mais vous ne devez pas ressentir de piqûres, d'inconfort ou de douleur.

Douleur après une extraction dentaire

Il est vrai que, dans la plupart des cas, la période post-opératoire après une extraction de dent se déroule sans problème. Parfois, une infection se produit dans la région de l'alvéole, ce qu'on appelle l'alvéolite sèche. Et, elle se caractérise par une très forte douleur qui commence après 24 heures. La douleur après une extraction dentaire peut être due à une alvéolite sèche et il est nécessaire de prendre des antibiotiques et d'aller chez le dentiste pour nettoyer la plaie, au cas où des aliments seraient coincés dans l'alvéole.

Autrement dit, si la douleur ne survient que le lendemain d’une extraction dentaire, qu’elle vous empêche de dormir et que les analgésiques n'ont pas d'effet pendant plus de 4 heures, il s'agit très probablement d'une infection postopératoire connue sous le nom d'alvéolite sèche.

Le chirurgien-dentiste vous administrera un traitement antibiothérapie adéquat, et nettoiera les plaies dans lesquelles ont pu s’accumuler des restes de nourriture.

 

Quand une extraction dentaire est-elle indiquée ?

Une extraction dentaire sera effectuée lorsqu'il n'est pas possible de restaurer une dent. Ce dommage a plusieurs causes :

-        De très grandes caries dentaires qui ne peuvent pas être traitées parce qu'elles ont trop détruit la dent.

-        Une infection importante qui détruit la dent et/ou l'os alvéolaire.

-        Lorsque l'infection atteint le nerf et pour une raison quelconque, il n'est pas possible de faire l'endodontie.

-        Dans les cas de fractures verticales ou celles qui se sont étendues sous la gencive.

-        Pour l'indication d'un traitement orthodontique afin de faire de la place pour aligner correctement vos dents.

-        Lorsque la dent a une mobilité très accentuée en raison d'une parodontite avancée.

-        Elle peut également être indiquée de manière préventive, comme dans le cas des dents incluses ou des dents de sagesse.

 

Que devriez-vous faire pour obtenir une bonne cicatrisation après une extraction dentaire ?

 

Vous devez toujours suivre les instructions de votre dentiste après l'extraction, ainsi que les directives concernant les médicaments indiqués.


-        Évitez de manger jusqu'à ce que l'anesthésie se dissipe :

Après l'extraction de la dent, vous aurez probablement la zone engourdie pendant quelques heures en raison de l'effet de l'anesthésie. Cela permet d'éviter de se faire du mal, par exemple de se mordre involontairement ou de manger trop chaud sans s'en rendre compte.

Vous devez éviter de manger jusqu'à ce que les effets de l'anesthésie se dissipent, car vous pouvez mordre sans vous en rendre compte. Vous pouvez également vous brûler si vous mangez des aliments chauds et ne ressentez pas l'anesthésie.

 

-        Presser un tampon de gaze pour arrêter le saignement

Après l'extraction de la dent, le dentiste place sur votre dent un tampon de gaze que vous devez mordre. Cela permet d'éviter les saignements, même s'il est très probable que de petites gouttes de sang continuent à sortir de la plaie pendant quelques jours.

Vous devez effectuer une compression sur la blessure en mordant fort sur une gaze pendant environ une heure. Si vous retirez la gaze et que le saignement continue, vous devez la changer pour une autre et répéter la pression jusqu'à ce que le saignement s'arrête complètement. Si le saignement ne s'arrête pas après quelques heures, vous devez vous rendre à la clinique dentaire.

 

-        Ne pas cracher ou rincer

Pendant les 24 premières heures suivant une extraction dentaire, il ne faut pas cracher ou rincer car cela provoquerait l'expulsion du caillot formé et une hémorragie supplémentaire dans la zone de l'extraction.

 

Quels types d’extractions dentaires ?

D'une manière générale, on peut distinguer deux types d'extractions : Les plus simples et les plus chirurgicales.

-        Extractions simples

Les extractions simples sont celles qui permettent d'enlever la dent ou la molaire sans avoir à soulever un lambeau, ou à pratiquer des techniques d’ostéotomie. Elles sont plus faciles à réaliser. La dent à extraire sera disloquée par les releveurs et ensuite retirée par les pinces appropriées.

-        Extractions chirurgicales

Une extraction chirurgicale consiste pour le dentiste à soulever la gencive et à pratiquer des techniques d’ostéotomie au cours desquelles l'os est retiré.

Normalement, les dents qui nécessitent une extraction chirurgicale sont plus difficiles à enlever et requièrent des techniques plus complexes.

Il s'agit par exemple de l'extraction de dents surnuméraires incluses, conservées, non éruptives, avec des racines courbes ou dont les racines ont été fracturées à l'intérieur de l'alvéole.