L'agénésie dentaire est l'absence d'éruption d'une ou plusieurs dents parce qu'elles n'existent pas dans l'arcade dentaire puisqu'elles n'ont pas été formées.

L'agénésie dentaire est un problème fréquent qui provoque des malocclusions dentaires qui doivent être résolues. Un traitement précoce est essentiel pour éviter des problèmes plus graves et difficiles à traiter.

 

Qu'est-ce que l'agénésie dentaire ?

L'agénésie dentaire peut être définie comme l'absence d'une ou plusieurs dents due à une cause congénitale.

C'est-à-dire que la dent n'éclate pas parce qu'elle n'a pas été formée, le follicule dentaire qui développe la dent n'existe pas et, par conséquent, la dent ne peut pas sortir.

L'agénésie dentaire peut affecter aussi bien les dents de lait que les dents permanentes et il est important de faire un diagnostic précoce de ce problème afin de donner le traitement correct et le plus conservateur possible.

 

Quels sont les types d'agénésie ?

Nous classons l'agénésie en fonction du manque de dents qui existent et nous trouvons ainsi :

-        Anodontie ou absence totale de toutes les dents

-        Oligodontie ou absence de 6 dents au moins.

-        Hypodontie ou dents manquantes.

 

Quelles sont les causes de l'agénésie dentaire ?

La grande majorité de l'agénésie est causée par des facteurs génétiques ou héréditaires. Il est fréquent que, s'il manque une dent aux parents, il en manque aussi une à leurs enfants.

Une autre cause fréquente de l'agénésie dentaire est l'évolution de l'espèce humaine elle-même, la théorie de l'évolution. Nous mâchons de moins en moins, car notre alimentation est plus douce et plus légère et, par conséquent, nous n'avons pas besoin d'avoir autant de dents pour pouvoir broyer les aliments.

 

Enfin, il convient de souligner que les agénésies dentaires peuvent également être dues à un facteur externe pendant la formation des dents, comme une maladie ou une mauvaise alimentation de la mère pendant sa grossesse.

L'agénésie dentaire touche-t-elle de nombreuses personnes ?

L'absence de toute dent due à des causes congénitales ou héréditaires est ce que nous appelons l'agénésie dentaire et elle touche 10 % de la population.

Les dents les plus touchées sont les troisièmes molaires ou dents de sagesse, ce qui indique le facteur de la théorie de l'évolution de l'être humain.

L'agénésie des incisives latérales supérieures ou des prémolaires supérieures et inférieures est également fréquemment présente. L'agénésie dentaire dans les incisives latérales est l'une des plus typiques que l'on trouve dans les cliniques dentaires.

Quelles conséquences peut avoir l'agénésie dentaire ?

Comme nous l'avons déjà dit auparavant, l'agénésie dentaire provoque des inadaptations occlusales dues au fait qu'à l'endroit où une dent doit aller il n'y a rien et que les dents et l'os qui poussent à ce moment tendent à couvrir ce défaut.

Il en résulte des malocclusions qui sont parfois difficiles à traiter car elles sont traitées tardivement.

L'idéal de l'agénésie est d'en faire un diagnostic précoce au moyen d’une radiographie

Chez les enfants, il est essentiel d'effectuer au moins une radiographie panoramique ou une orthopantomogramme numérique pour savoir s'il existe un type d'agénésie.

C'est à ce moment de la vie que nous pouvons mieux traiter l'agénésie, en planifiant de manière adéquate toute l'évolution de l'agénésie.

Il faut penser que le traitement de l'agénésie dentaire est multidisciplinaire, il y a donc plusieurs professionnels qui vont aider à corriger le problème des dents manquantes. Tant les dentistes pédiatriques que les orthodontistes peuvent intervenir. Il est donc essentiel d'établir un diagnostic correct et un traitement efficace qui garantira qu'aucun événement imprévu ne se produira.

 

Quelle est l'évolution de l'agénésie dentaire ?

Normalement, le dentiste fait le diagnostic d’une agénésie dentaire lorsqu’il effectue des examens et il constate qu'il y a des espaces sans dents ou des dents de lait qui ne sont pas tombées.

Il effectue alors les tests de diagnostic pertinents pour diagnostiquer le problème et commencer le traitement dentaire.

Si aucun traitement n’est adminsitré, l'évolution de l'agénésie dentaire est que les dents adjacentes ont tendance à fermer l'espace où devrait se trouver la dent manquante. Cela entraîne des malocclusions dentaires, un manque de fonctionnalité, une mauvaise esthétique dentaire, etc.

De plus, si de nombreuses années s'écoulent avant que la dent temporaire ne tombe et qu'il y ait agénésie de la dent permanente, il se produit une résorption osseuse qui peut compliquer la mise en place d'un implant ostéo-intégré dans cette zone.

C'est pourquoi il est préférable d'anticiper ces complications et d'effectuer un diagnostic complet et intégral de l'ensemble du traitement.