Les maladies liées aux nerfs dentaires sont nombreuses. Elles sont réputées extrêmement douloureuse. Dans de tels cas, le recours au dentiste est inévitable. Plusieurs moyens sophistiqués existent chez les dentistes du Maroc qui permettent de soulager de manière définitive les douleurs dues à l’atteinte du nerf dentaire. Les prothèses, les implants et les couronnes peuvent également remédier à certaines névralgies. Mais leur usage s’étend bien au-delà, et leur efficacité est garantie pour le patient qui souhaite y avoir recours. Le nerf dentaire et ses maladies Le mécanisme de la douleur Les douleurs éprouvées à cause d’un nerf dentaire endommagé sont violentes. Leur cause s’explique par la présence d’un organe central dans la dent : la pulpe. Celle-ci contient des nerfs et les vaisseaux sanguins. Lorsqu’il y a infection ou lorsque la température augmente, il y a automatiquement une vasodilatation qui augmente l’afflux sanguin et comprime les nerfs. Ainsi, ils réagissent en envoyant au cerveau un signal de douleur intense.  Il s’agit de la fameuse « rage de dents ». D’autres sortes de maux existent, celles-là liées à la dentine. Une substance qui compose la majeure partie de la dent. La dentine est innervée partiellement par de petites fibrilles nerveuses. En grattant le collet de la dent, où l’email est absent, la douleur est ressentie. Le collet étant la partie à la limite entre la couronne et la racine. Les douleurs sont donc nombreuses, et ne sont pas les mêmes, bien qu’elles se ressemblent. Les maladies liées au nerf dentaire L’irritation de l’un des nerfs dentaires peut provoquer de graves maladies, parmi elles : la névralgie dentaire. Celle-ci est due à une irritation, une lésion ou une compression du nerf maxillaire qui est lié à l’ensemble des éléments bucco-dentaires. Cette pathologie est facilement identifiable par le patient. En effet, elle a pour conséquence de faire subir à une personne d’extrêmes douleurs faciales qui ont tendance à se transformer en douleurs chroniques. Un tel mal survient même lors de stimulations très banales, comme se brosser les dents, boire de l’eau froide, mastiquer un élément chaud, etc. Par ailleurs, le nerf mandibulaire est sujet également à différentes maladies. La plus répandue est celle d’une carie qui n’aurait pas été soignée à temps. Ceci aurait pour conséquence la prolifération bactérienne. Et si cette prolifération n’est pas traitée par un dentiste, elle peut entrainer la destruction du nerf. Le traitement curatif Les dégâts suite à une carie non traitée peuvent être variés. Selon les degrés, et dans le cas où une atteinte à la pulpe a lieu, il faut soit dévitaliser la dent soit l’extraire. La dévitalisation est le fait de retirer ce qui reste de la pulpe dentaire. Mais si une dévitalisation est mal réalisée, les conséquences seraient encore plus graves, car des dommages auront lieu sur le nerf dentaire inférieur. En effet, une mauvaise dévitalisation est due à la trop grande quantité de pâte d’obturation déposée dans la racine qui s’introduit dans le nerf dentaire inférieur. Dans un pareil cas, l’intervention d’une chirurgie maxillo-faciale est l’unique solution. Dans le cas où le patient commet l’erreur de ne pas traiter la dent, un abcès d’origine dentaire évoluera et s’étendra aux tissus environnants. A ce niveau, l’hospitalisation est urgente.  En ce qui concerne l’extraction d’une dent, une opération est nécessaire. Mais, celle-ci peut entrainer une lésion du nerf dentaire inférieur qui est plus fréquente en cas d’extraction de dent de sagesse, surtout quand cette dent fait un crochet sous le canal du nerf mandibulaire. Selon les cas, soit cette lésion guérira seule, soit elle nécessitera une nouvelle intervention chirurgicale : si le nerf est coupé, par exemple. Evidemment, plusieurs médicaments sont à la disposition du patient pour calmer les douleurs, parmi lesquels : le paracétamol ou l’ibuprofène. Aussi, il est possible de recourir aux anti-inflammatoires et aux antalgiques (dans une moindre mesure). Par ailleurs, si la carie n’a pas atteint un stade très grave, la dent se soigne rapidement avec un simple plombage. En effet, une fois la dent nettoyée, la cavité est bouchée par un plombage. A partir de ce moment, aucune douleur ne sera plus ressentie par le patient. Les prothèses, les implants et les couronnes Toutes ces maladies liées au nerf dentaire rendent nécessaire le recours soit aux implants, soit aux couronnes, soit aux prothèses dentaires. Les implants dentaires Les maladies liées au nerf dentaire nécessitent souvent un implant. Il s’agit d’une vis, très souvent en titane, placée dans l’os de la mâchoire sous anesthésie locale. Elle est destinée à créer un ancrage qui aiderait une prothèse dentaire amovible ou fixe à être insérée. Cette prothèse est composée souvent d’un faux-moignon et d’une couronne en céramique. Les prothèses dentaires  La prothèse dentaire est indispensable en cas d’extraction d’une dent. Il s’agit de supports pour des dents artificielles. Les prothèses sont conçues spécialement pour remplacer une dent manquante. Les prothésistes au Maroc sont nombreux à effectuer une prothèse adaptée à chaque situation vécue par le patient. Ainsi, ce spécialiste pourra conseiller à son patient s’il lui faut choisir une prothèse dentaire fixe ou amovible. Les prothèses dentaires sont souvent utilisées sur des implants. Les couronnes dentaires La couronne dentaire est une structure que le dentiste pose sur une ou plusieurs dents et qui a pour but de recouvrir et de protéger les dents abîmées. Le patient utilise une couronne afin de redonner à ses dents leur forme originelle. Souvent, la couronne dentaire est utilisée sur implant lorsque la racine de la dent ne peut naturellement en accueillir.